• Un magicien tête en l'air

    Un magicien tête en l'air

    Cet officier de paix car c'en était un me faisait une rude guerre. Il faut cependant noter qu'au milieu de ses tapageuses objurgations, il eut la bonté de dire bien qu'en faisant toujours la grosse voix : « Et pourtant vous avez l’air d'un homme comme il faut ! »

    On veut bien lui laisser la responsabilité de cette appréciation mais on demande de quelle façon il aurait été traité si le magicien ne lui avais pas paru « comme il faut ».

    Celui-ci dut néanmoins subir une interrogation en règle et cela ce qui parut d'une correction ou d'une légalité douteuse, devant l'homme de la claque qui assistait familièrement à ce préliminaire débat et qui dans le but d'y prendre une part plus active dit tranquillement à l'officier de paix, en parlant du magicien : « Laissez-le donc sortir, je vais y faire son affaire dehors.»  Charmante perspective d'après le magicien. La vérité oblige à reconnaître que l'aimable fonctionnaire n'obtempéra pas à ce désir original mais aussi qu'il ne parut nullement étonné de cette proposition aussi saugrenue que menaçante.
     

    Le commissaire qui fait preuve d'autorité

    Il se contenta d'accentuer encore ses véhéments reproches avec des menaces sans cesse renouvelées de coucher au poste. Le magicien cherchait à lui démontrer qu’il ne tenait pas du tout à apporter aux habitudes un changement de ce genre lorsqu'enfin arriva M. le Commissaire de police aux trousses duquel on avait lancé plusieurs agents qui étaient parvenus à le trouver après vingt bonnes minutes de recherches.

    boite-7Le magicien n’a jamais pu savoir où se trouvait en ce moment ce magistrat. A coup sur il n'était pas dans la salle au moment de l’arrestation, ou alors on est en droit de s'étonner qu'il ait mis plus de vingt minutes à venir s'enquérir des causes de l'incident.
     

    Une situation complexe ou la magie joue

    Cette circonstance ne l'empêcha cependant pas de rédiger un savant rapport au cours duquel il affirmait avoir tout vu de sa place. Etonnant ce commissaire qui voit se passer des choses dans une salle où il n'est pas, ou qui les voyant se passer, n'intervient pas au moment où elles se produisent. Il attend pour cela vingt minutes et encore il faut qu'on aille le chercher. Mystère et procès-verbal.

    Aussitôt entré, il fut mis au courant de la situation en rapport avec la magie, preuve qu'il n'y était pas. Il  fallut alors subir un deuxième savon appliqué cependant avec moins d'extravagance. C'était plus pondéré et plus conforme aux bonnes traditions. Cet excellent commissaire grondait le magicien presque paternellement.